Aller au contenu principal
blog-sitram-cuisine-ail

L’ail rose de Lautrec

En 1966, l’ail rose de Lautrec ouvre la voie aux fruits et légumes en obtenant le premier Label Rouge du secteur. Trente ans plus tard, il est même couronné de L’Indication Géographique Protégée (IGP) tout comme l’ail blanc de Lomagne, l’ail fumé d’Arleux, ou encore l’ail de Drôme.

Caractéristiques

Issu de la famille des liliacées, on lui distingue plusieurs périodes de plantation, donnant des bulbes différents. En effet, planté en automne, l’ail que l’on récolte à la mi-juin se compose de bulbes violets, devenant blancs par la suite. Planté au printemps, il arrivera à maturité à la fin du mois de juillet, pour donner de plus petits bulbes de couleur rose.

Peu importe la saison à laquelle on se le procure, l’ail se conserve 6 mois environ à l’abri de la lumière, dans un endroit sec et à température ambiante. On n’hésite donc pas à l’acheter en vrac, en tresse, en tête ou en filet, du moment qu’il est ferme, puis à le déguster cru, cuit, émincé, fumé ou en chemise.

Propriétés

On lui reconnait des bienfaits antiseptiques, antioxydants, antiallergiques, antibactériens, et il est riche en vitamines et en minéraux.

Attention tout de même à ne pas trop en consommer pour ne pas s’infliger des brûlures d’estomac.

Nos conseils d’utilisation :

Tout d’abord, scinder la tête d’ail en gousses, puis ôter la peau de chacun. Partager les gousses par la moitié, et enfin enlever le germe vert. Il est prêt à être consommé en lamelle, haché, râpé, ou bien en gousse entière !

Frotter sur un croûton pour le mettre dans une soupe

Rôtir pour relever le goût d’une salade

Hacher dans du pistou pour rehausser des pâtes, du riz, ou une salade de tomates

Emincer dans une farce ou une vinaigrette

Faire mariner dans une casserole avec des herbes aromatiques

Mettre une gousse entière pelée dans une sauce tomate pour la parfumer

Faire cuire au four en chemise, autour d’un poulet rôti par exemple

 

Astuces

Petit bémol toutefois, l’ail libère un gaz lors de la mastication et peut parfois donner une mauvaise haleine. Pour l’éviter, on mâche du persil, une feuille de menthe ou un grain de café.

Enfin, pour enlever l’odeur qui peut s’imprégner sur les doigts après avoir cuisiné, on se lave les mains tout en frottant une lame de couteau en inox.

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.